Accueil

  • Objectif CAP

    Robe Eléanora

    Module 4 de la préparation au CAP MMVF avec Artésane, voici la robe Eléanora. La difficulté du modèle vient surtout du tissu, de la viscose très fluide et légère.

    Le plus difficile a été clairement le dossage du tissu et la coupe, une fois qu’on a toutes les pièces à coudre, l’assemblage est assez simple.

    J’ai choisi une viscose de coton de chez Laine et Tissus, dans les tons vert kaki et blanc. La production de la viscose est très polluante, ce n’est pas mon tissu de prédilection mais il faut reconnaitre que la douceur et le tombé sont très agréables et donnent de la modernité au vêtement.

    La robe a une longueur un peu difficile à porter, sous le genou, je n’ai pas l’habitude. J’ai tout de suite rajouté une ceinture pour structurer un peu l’ensemble parce que long et large, c’était trop pour moi qui suis petite.

    Sans ceinture, c’est confortable aussi mais je n’arrive pas à m’y faire.
    Vous avez une préférence pour ce modèle ?

    Les prochains modèles sont déjà cousus, je les présente bientôt, sacré soleil du sud 😉

  • Rayures et galères

    Marque : Fibre Mood

    Modèle : Robe Vienna

    Tissu :

    C’est un coton un peu épais, soldé à -80% chez Laines et tissus, fond gris clair rayé jaune.

    Modifications :

    Beaucoup… trop… je vous explique tout dans l’article !

    Vous voyez ici, sous le chat, la version modifiée de cette robe. J’ai enlevé au moins 10 cm de chaque côté pour éviter l’effet sac de cette tenue.

    J’ai également croisé d’avantage les hauts devant, c’est bien assez sexy à mon goût.

    J’avais complètement craqué sur le joli design réalisé avec les rayures MAIS attention, le patron n’ai pas adapté à ce motif, il faut changer le sens de coupe des pièces. Et bien sûr, entre la découpe sur l’envers, le sens des rayures, le droit fil qui n’était plus sur le droit fil… j’ai coupé quelques boulettes dans mon tissu. Heureusement que j’avais prévu large.

    Je trouve également que la taille élastiquée n’est pas très flatteuse. Ca reste large malgré les modifications faites. J’ai préféré rajouter une ceinture contrastante dessus.

    Une ceinture élastique trouvée au fond d’un tiroir, très vintage, facile à porter sur cette robe.

    Bon, là sur la photo, la ceinture est un peu basse mais quand elle cache l’élastique, je préfère.

    La fente de la robe tient bien en place puisque les côtés croisés sont cousus ensemble.

    Au final, j’avais beaucoup d’espoir dans ce modèle avec son jeu de rayures, j’ai obtenu une petite robe d’été sympa, mais pas l’effet que j’attendais.

    Vous avez tenté ce modèle ?

  • Tournesol et marguerite

    Marque : Fibre mood

    Modèle :

    Babette, un pantalon 7/8, façon jean 5 poches, évasé en bas et ajusté à la taille.

    Tissu :

    Un twill de coton fleuri de chez Mondial Tissu, FE et bouton marguerite de mon stock

    Modifications :

    Aucune. Je n’ai pas mis les clous décoratifs

    Ici comme un peu partout, c’est la pleine saison des fleurs. Lorsque j’ai choisi ce twill de coton, j’ai surtout vu ce joli motif fleuri !

    J’ai déjà cousu plusieurs pantalons, j’ai trouvé que les explications de ceinture sont particulièrement claires et simples pour un résultat propre. Je n’ai fait aucun ajustement, j’ai cousu ma taille habituelle.

    On retrouve tous les standards d’un pantalon type jean, les 5 poches, la braguette zippée, les passants de ceinture. Il y a même l’emplacement des clous qui est prévue, je n’en avais pas dans mon stock (incroyable non ?)

    Ce modèle est hyper confortable, une coupe large mais qui ne baille pas, c’est un incontournable de ma garde robe cet été.

    Facile à coudre, agréable à porter, un fou rire le temps des photos, il a été difficile d’en trouver 1 correcte… mais quelle joie la couture !

    Pour ceux qui liront jusqu’au bout : ce sont les soldes chez Mondial Tissus, ce pantalon revient à -10€ 🙂

  • Objectif CAP

    CAP MMVF module 3

    Ce module propose un patron imposé de robe d’été à mancherons et découpes princesses.

    La robe Yselda

    Fournitures :

    Cette petite robe est prévue dans du lin, un peu onéreux pour un modèle d’essai. J’ai choisi un mélange lin coton en promo chez Tissus des ursules, en très grande largeur. La robe revient à 13€ de tissu. Il faut rajouter une FE invisible et 2 petits crochets.

    Réalisation :

    Cette robe est un vrai plaisir à coudre ! des coutures légèrement courbes, des détails agréables (goutte au dos) j’ai adoré la coudre, d’autant que le tissu est « facile » à manier, il marque bien au fer, tient bien le droit fil sans s’étirer. Les modules suivants seront certainement plus complexes à réaliser.

    En situation

    La robe est très ajustée, l’encolure un peu fermée à mon gout. La longueur est au dessus du genou ce qui lui donne un côté tendance malgré la cotonnade fleurie.

    Portée avec le sac Essentiel dont je proposerai le patron dans quelques temps, c’est une petite robe sympa pour l’été.

    Les modules 4 et 5 sont cousus, les photos viendront prochainement !

  • La robe camouflage

    Marque :

    Fibre Mood

    Modèle :

    Mindy

    Tissu :

    Crêpe de viscose de chez mondial tissus

    C’est le joli modèle de la Canette à l’orange qui m’a donné envie de cette robe. Sa version colorée mise en valeur dans le sud, c’était parfait.

    Un coupon de crêpe m’attendait, un motif camouflage, parfait pour une robe discrète 😁.

    Vite cousue, infroissable, très légère, elle ira très bien dans une garde robe d’été.

    Version camouflage, sans modification pour cette première version, ✌️

  • La bordelaise

    Marque : Atelier Maelström

    Modèle : Robe la bordelaise

    Type :

    Robe à manches papillons et découpes princesse.

    Modifications :

    Encolure dos dégagée (zip de 40 cm au lieu de 60), rajout d’un lien entre les épaules, robe rallongée pour une longueur cheville et fente réalisée entre les panneaux de la jupe.

    Tissu :

    Je ne me rappelle plus son origine, j’ai trouvé ce coupon de coton genre crêpe fleuri parfaitement adapté à une robe longue.

    L’envie de coudre une telle robe est toujours soudaine, c’est maintenant, avec mon stock qui me sert de mercerie. Et malgré la taille du dit stock, je n’avais pas de FE assez longue ! J’ai du modifier l’encolure dos.

    C la porte avec une petite ceinture, la robe est un peu large pour elle mais sera parfaite pour moi, la taille cousue correspond bien à ma taille habituelle.

    J’ai choisi de rallonger la jupe, je suis plus à l’aise avec cette longueur malgré ma petite taille. Elle m’arrive juste au dessus des chaussures et c’est parfait. J’ai laissé une fente entre 2 panneaux de la jupe pour mettre une petite touche sexy.

    Les manches papillons sont sympas, on respire même sous le soleil du sud ouest, bien pensée cette Bordelaise !

    Une jolie robe d’été, validée !

  • Objectif CAP

    2022 est un nouveau départ, personnel, professionnel. Je couds depuis des années, je ne saurai plus dire quand j’ai commencé vraiment, je fais mes vêtements depuis une dizaine d’années au moins. Avec du temps et de la minutie, aucun modèle ne m’effraie, j’ai tenté beaucoup de pièces, avec plus ou moins de succès, la magie du net veut qu’on ne montre que la jolie partie de l’iceberg.
    Pourtant, j’ai voulu me lancer un défi : Connaître les « vraies » techniques, et pas les bidouillages personnels ; aller plus vite et mieux ; assurer les finitions pour un résultat haute couture. Qui n’a jamais rêvé devant les premières d’atelier aux doigts de fée ? Bref, c’est parti, je passe le CAP métier de la mode et vêtement flou en 2023 !

    Régulièrement je posterai les exercices proposés par Rêve à soie qui propose une formation à distance.

    CAP MMVF module 2

    La jupe Ambrosia

    La jupe ambrosia est une jupe à pli creux devant. Un empiècement dos qui met en valeur la cambrure et un empiècement devant pour l’effet ventre plat, elle est bien coupée. La longueur est midi pour une stature 1.60m. Il est facile de la raccourcir un peu pour un effet plus moderne.

    Fournitures

    Je l’ai réalisée dans un coupon de chez Laine et Tissus, un fond de rouleau super soldé. La jupe revient à 5 € de tissu et fermeture éclair invisible.

    C’est un coton épais, vert émeraude, parfait pour cet été. La coupe est un peu trop longue pour moi mais parfaite pour mon modèle. En photo, c’est la version d’origine sans modification pour vous faire une idée.

    Réalisation

    La qualité du tissu, coton épais, facile la réalisation du modèle. Il y a beaucoup de tenue, peu d’effilochage.

    Il y a quelques raccords et une fermeture invisible mais pas de difficultés majeures.

    En situation

    Cette jupe est très facile à porter. Taille marquée, légèrement évasée, elle convient parfaitement à un look « city ».

  • Le tablier à poche

    Marque : L’arbre à cousettes

    Modèle : Nokono

    Type : Tablier croisé à poche

    Tissu utilisé : Toile façon draperie (Tissus des ursules), flex doré

    Modifications : Version non doublée, avec bretelles réduites de 10cm

    J’ai eu la possibilité d’être testeuse pour ce patron de l’arbre à cousettes. C’est un modèle très simple à coudre, taille unique, facile à porter et à enfiler, pas de nouette, ça tient tout seul !

    Cycy le porte pour jardiner, pour s’occuper de la petite ménagerie, il est très pratique. Une touche d’or avec un joli flex éléphant et le tour est joué.

    Merci à Nougatine pour sa précieuse collaboration !

  • Le trench fantaisie

    Marque : Deer & Doe

    Modèle : Trench Luzerne

    Type : Trench coat cintré

    Modifications : Taille plutôt petit, cousu une taille au dessus de ma taille habituelle. ourlet modifié, col arrondi.

    Tissus et fournitures utilisés : Coton enduit Mondial tissu, biais turquoise et argenté, boutons auchti’bouton

    J’avais envie de fantaisie pour ce printemps. Un trench classique certes, mais pas la version beige trop tradi à mon goût.

    Je le voulais également étanche, au vent et à la pluie, J’ai opté pour ce coton enduit, original en trench. Mais quelle misère à coudre ! Ce tissu ne tolère aucune erreur, on ne découd pas sans trace. Il a fallu pas mal de minutie pour coudre les boutonnières passepoilées et tous les détails de ce joli trench.

    C’est ma seconde version, je savais que le premier était un peu étroit, j’ai donc cousu une taille au dessus de ma taille habituelle. C’est le minimum nécessaire, surtout pour une pièce non doublée. Il faut pouvoir porter un petit pull dessous quand il pleut non ?

    J’adore tous les détails soignés de ce patron, malgré les difficultés liées au tissu, le modèle est vraiment intéressant à coudre.

    C’est parti pour une pluie de photos !

    A bientôt !

  • Mon pref du moment !

    Marque : L’americana pattern

    Modèle : Pantalon prazeres

    Type : Pantalon droit, taille normale, effet push up

    Modification : aucune, simplement rajout d’une surpiqûre des coutures intérieures des jambes

    Tissus utilisés : un jersey lourd, anthracite (fond de rouleau déniché chez Tissus des Ursules), Tissu coton butinette pour les poches

    C’est assez rare pour le signaler, ce pantalon tombe très bien, parfait pour une forme H, la taille tient mais ne sert pas, la cambrure est respectée, ça ne baille pas au dos !

    Je pense que le choix d’un tissu avec de l’élasticité fait tout le confort du pantalon. Dans ce jersey épais, la couture a été facile, presque comme une gabardine. J’ai toutefois utilisé la surjeteuse et la recouvreuse pour les coutures qui étaient soumises à des mouvements pour pouvoir garder la souplesse des coutures.

    J’ai refait quelques photos, pas facile de rendre compte de l’aisance…

    Bref, c’est mon nouveau pantalon préféré, home made et pantalons prêt à porter confondus. Aussi confort qu’un jogging, et plus adapté quand on ne fait pas de sport ^^

    Photos de l’intérieur, parce que le patron est vraiment bien pensé. J’ai utilisé un coton tout simple de chez butinette pour les poches, j’en ai toujours quelques uns en stock, c’est le petit coupon facile à stocker dont on a toujours besoin.

%d blogueurs aiment cette page :